Grâce à son partenariat signé il y a 6 ans avec PQPM, weave est fier de participer à une aventure humaine pour l’égalité des chances en milieu scolaire.

  1. Un partenariat pour l’égalité des chances

« Une Grande Ecole : Pourquoi Pas Moi ? », ou PQPM, est un programme de l’ESSEC initié par ses étudiants en 2002. Il permet d’aider collégiens, lycéens et étudiants de milieux modestes ou de quartiers défavorisés à prendre conscience de leur potentiel, à l’exploiter pleinement, et à s’orienter vers les Grandes Ecoles. Weave participe à ce partenariat depuis 2010.

« J’ai souhaité participer à ce partenariat parce que personne n’a fait d’études dans ma famille. Mes parents ne savent même pas ce qu’est l’ESSEC, donc j’avais le sentiment d’être seul dans mes projets et j’avais besoin d’aide et de conseils », Luis, filleul 2015

Lucas et Jonathan 2

  1. Le parrainage avant tout

Les duos parrains weave / filleuls PQPM

Le principe est simple : chaque weaver qui souhaite participer à ce programme accompagne un étudiant PQPM tout au long de l’année. En fonction des besoins de l’étudiant, ce parrainage peut prendre de nombreuses formes : préparer les dossiers d’inscription aux concours, relire C.V. et lettres de motivation, aider à trouver un stage, préparer l’oral du concours, discuter des diverses orientations possibles, faire rencontrer d’autres collègues, et, bien souvent, rassurer l’étudiant sur son avenir et son potentiel.

Il s’agit véritablement d’aide sur-mesure, comme en témoigne Mélanie, marraine 2015 : « Le programme PQPM offre de multiples déclinaisons d’accompagnement avec un suivi individualisé en fonction du besoin de l’étudiant. A la demande de ma filleule, je l’ai mise en relation avec un professionnel en lien avec ses perspectives de carrière et formation à venir ».

Cap sur les entretiens blancs

En 2015, weave ancre son engagement dans PQPM en s’investissant davantage dans la préparation des étudiants aux oraux des concours :

  • Les weavers volontaires rejoignent les parrains d’autres entreprises et prennent pour quelques heures le rôle de jury blanc, au cours de sessions d’entraînement aux entretiens organisés par PQPM au CNIT ;
  • Fort de cette expérience enrichissante, et à la demande des filleuls, weave organise ensuite plusieurs sessions d’entretiens blancs dans les locaux de la rue du Rocher. Les retours en sont très positifs, comme celui d’Anaïs, pour qui « la simulation d’entretiens était une très bonne idée ». Cela nous convainc à relancer ces sessions en 2016.

La visite de weave

Chaque année, les weavers présentent également à un groupe de lycéens le métier du conseil le temps d’un après-midi. Ces lycéens rencontrent ainsi, dans les bureaux de weave, plusieurs consultants avec qui ils peuvent discuter, et font une étude de cas encadrée par un weaver.

Luis, filleul 2015, en est encore très enthousiaste : « La visite des locaux de weave, c’était génial aussi ! Ce sont de super beaux locaux et j’ai eu l’impression que les gens y travaillaient de façon sereine, dans une bonne humeur. »

Othman et Adeline

  1. Après l’effort, le réconfort

Le partenariat weave PQPM c’est aussi des moments drôles, de détente et de partage. Outre le verre de l’amitié entre parrains à la rentrée, un buffet en début d’année permet aux parrains et filleuls de se rencontrer le jour où la signature du partenariat est renouvelée avec le Président de weave, Didier Rousseau. Néanmoins, l’événement le plus attendu reste l’événement dit « fun », car il rassemble parrains et filleuls dans un cadre décalé.

En 2015, c’est une partie d’Escape Game qui nous a réunis un beau dimanche matin d’avril, festivité qui s’est ensuite poursuivie dans un restaurant marocain pour avoir davantage le temps de discuter et de mieux faire connaissance entre nous.

« Et l’idée de la sortie avec tous les parrains et filleuls, c’était la cerise sur le gâteau ! Ce fut un très bon moment où on a pu rire et se détendre, en pensant à autre chose que le stress des concours et tout le reste », Luis, filleul 2015

« Cela nous a permis de connaître un peu mieux les autres tuteurs membres du partenariat. Je trouve un peu dommage que l’on n’ait pas eu l’occasion de se voir tous ensemble plus souvent, mais c’est vrai que les études des filleuls et la vie professionnelle et parfois familiale des parrains nous l’en empêchaient », Anaïs, filleule 2015

Cette journée a tellement fait sensation que nous organisons un nouvel événement du même type en février 2016 pour bien commencer l’année.

Escape Game 2015

  1. Témoignages

Le partenariat entre weave et PQPM a été très apprécié en 2015, comme en témoignent les retours plus que positifs des filleuls et des parrains sur l’année passée.

Mélanie, marraine 2015 : « Une belle aventure humaine qui donne un sens à notre quotidien ! »

Sarah, filleule 2015 : « Ce tutorat m’a beaucoup apporté, tout d’abord car ma marraine m’a beaucoup rassurée concernant mes inquiétudes par rapport aux concours. Ce tutorat représente une véritable aide. A ce niveau d’étude, on se pose beaucoup de questions concernant notre orientation professionnelle, et les conseils reçus par notre tuteur permettent de nous renseigner d’avantage ».

Anaïs, filleule 2015 : « Je trouve que c’est une opportunité à saisir, cela nous fait découvrir l’environnement en entreprise et nous fait entrer en contact avec des professionnels. […] je conseille fortement de participer à ce partenariat ».

Alors, continuons sur cette lancée !

  1. En 2016, le réveil de la force

En 2016, la volonté de weave est de donner davantage de force à ce partenariat pour les années à venir. Grandes sont nos ambitions !

Tout d’abord, nous souhaitons gagner en visibilité au sein de notre entreprise afin que tous, du consultant à l’associé, quelle que soit l’entité, connaissent notre action et en voient les fruits.

Aussi, grâce à l’arrivée de nouveaux parrains weave au sein de notre partenariat, nous espérons pouvoir nous ouvrir à d’autres programmes associatifs d’accompagnement d’étudiants, que cela soit dans leurs études ou dans leurs débuts de vie professionnelle.

Alors, à nous de jouer en 2016 !