Comme chaque année, weave propose aux membres du BdE de Supélec un après-midi de réflexion visant à faciliter cet échange d’information entre les deux équipes. Cet atelier est conduit par des consultants de weave avec le même professionnalisme et les mêmes outils qu’ils sont amenés à utiliser lors de leurs missions.

Jeudi 26 mai weave recevait 13 étudiants de Supélec issus des 2 BdE, avec un ordre du jour simple mais ambitieux :

  • Faire le bilan de l’année écoulée de manière partagée en illustrant et expliquant à la nouvelle équipe les points forts, les moments clés, les alertes et situations nécessitant une gestions particulière
  • Permettre à la nouvelle équipe de présenter son projet et mesurer les différentes attentes de la part des élèves de l’école par rapport à l’expérience de l’équipe sortante
  • Formaliser le Business Model du futur BdE en s’appuyant sur l’approche et la présentation proposée par Osterwalder
  • Définir les axes d’amélioration, en s’appuyant sur le Business Model Osterwalder construit ensemble

Dans un premier temps, et pour permettre à tout le monde de s’exprimer, les élèves étaient invités à représenter la vision de leur BdE respectif à l’aide d’images découpées dans une pile de magazines. Ce premier atelier plutôt récréatif, a permis au BdE sortant de formaliser son bilan tandis que l’équipe entrante mettait en image son projet.

Chaque équipe était invitée à présenter « leur collage », qui illustrait les réussites et difficultés rencontrées ou les ambitions et projets à venir.

Une fois cette vision partagée des 2 BdE, et après explication du modèle Osterwalder, les étudiants ont commencé à formaliser le business model de leur BdE selon la méthodologie proposée. L’exercice a permis de formaliser le fonctionnement des 2  BdE comme s’il s’agissait d’une entreprise.

Quelles sont les activités et les partenaires clés, les ressources, la structure de coûts, les canaux de distribution et la valeur ajoutée ?

A l’issue de cette réflexion les deux équipes ont partagé leur travail, afin de construire un business model commun, fruit de l’expérience de l’équipe sortante et de l’ambition de l’équipe entrante. Les élèves ont apprécié la puissance du business model Osterwalder qui permet de se poser les bonnes questions et d’avoir une représentation visuelle et cohérente de leur activité.

Suite à cette restitution globale, Gaspard Simon et Jean-Victor Dalsace membres de la practice Industrie, Energie et Services de weave ont challengé les élèves sur leur travail et notamment sur la manière de faire vivre ce Business Model, les questions à se poser en fonction de l’importance de chaque brique.

Le BdE sortant était fier de son mandat, malgré certaines difficultés, mais surtout heureux d’avoir partagé leur expérience avec l’équipe entrante. Cette dernière, attentive aux conseils et aux résultats du travail produit, se donne ainsi les moyens d’accompagner les élèves de Supélec tout au long de l’année avec davantage de valeur ajoutée.