Les pressions sont multiples. Aujourd’hui, la DSI doit réinventer son modèle et son positionnement.

 

Elle doit continuer à innover, améliorer la qualité de service du SI tout en réduisant drastiquement les coûts et la durée des cycles de développement.

C’est le début d’une révolution durable dont l’objectif peut se traduire par :

  • Plus d’efficacité
  • Plus de prédictibilité
  • Plus d’agilité

 

Pour réussir à concilier réduction des coûts et innovation, 2 ruptures semblent incontournables : l’industrialisation et l’adoption d’un modèle « As a Services ».

Garantir l’alignement des compétences sur les ambitions de la DSI

Pour y parvenir, un très fort accent doit être mis sur le facteur humain afin de :

  • Savoir anticiper les compétences de demain, conserver en interne la maîtrise de l’évolution du SI et d’acquérir les compétences ad hoc et acquérir des compétences pointues, plus métier et rares sur le marché
  • Garantir le renouvellement des compétences face à des pyramides des âges défavorables sur certaines technologies en recrutant et en améliorant l’employabilité de chacun
  • Adapter l’organisation du travail (multi sites, service continu…)
  • Déployer des savoir-faire métier, un sens du client et une culture de la rentabilité

 

Nous accompagnons les DSI à travers les projets suivants :

  • Construction et diffusion d’une culture managériale à des profils techniques
  • Etude d’optimisation du recours à la sous-traitance
  • Conduite du changement d’organisation de la DSI
  • Alignement des leviers RH traditionnels aux enjeux d’une DSI (compétences, parcours, formation, mobilité, rémunération…)