Un salon de l’agriculture sous tension

shutterstock_270683753 (1)La visite présidentielle porte de Versailles, où se tient la grand-messe agricole à partir du 27 février, promet d’être agitée. Les Filières Porcine et laitière sont à bout, laminées par les prix bas et leurs dettes. Après les mesures d’urgence, il faut tout repenser.

SONY DSC

Christophe Lopez

« La course à la taille n’est certes pas la réponse, mais il est absolument nécessaire d’organiser dans l’élevage français une filière solide et solidaire autour de ses grands groupes et coopératives, comme cela existe dans la filière des oléoprotéagineux avec le groupe Avril, ou dans les céréales avec Soufflet. Les enjeux politiques sont considérables, les surpuissances de demain seront celles qui seront capables d’apporter des réponses au défi alimentaire mondial. Ce sont des révoltes de la faim qui ont déclenché les printemps arabes » – Christophe Lopez

Retrouvez l’intégralité de l’article sur le site de Challenges 

noun_45721_cc