Dix entreprises qui créent un monde meilleur grâce à l’agroalimentaire
Croissance verte

Dix entreprises qui créent un monde meilleur grâce à l’agroalimentaire !

12 septembre 2017

Le magazine Fortune vient de publier son classement 2017 des entreprises qui « Changent le Monde ». 50 entreprises sont mises à l’honneur. Parmi elles, nous faisons un zoom sur les sociétés qui interviennent dans le secteur agroalimentaire.

 

Un rapide mot d’introduction

Le classement des entreprises qui « Changent le Monde » a été créé il y a deux ans. Son objectif est de mettre en avant les entreprises qui adressent des problèmes sociaux ou environnementaux, non pas dans le cadre d’une action associative ou de la « responsabilité sociale de l’entreprise », mais bien de manière volontaire, comme partie intégrante de leur cœur de métier et de leur stratégie d’entreprise.

Le classement concentre donc son attention sur des entreprises qui réussissent commercialement tout en créant par la même occasion un monde meilleur. Les sociétés sont classées grâce à une combinaison de 3 critères :

  1. Impact social ou environnemental mesurable
  2. Rentabilité et valeur pour l’actionnaire
  3. Degré d’innovation

Pour sa 3ème édition du classement des entreprises qui « Changent le Monde », le magazine Fortune célèbre 50 entreprises (la liste complète des 50 est disponible ici).

Certains noms peuvent faire sourciller, comme le financier J.P. Morgan Chase en 1ère place. Mais Fortune nous rappelle qu’une place au classement ne confère pas une aura de sainteté. Il s’agit simplement de mettre en avant les progrès et innovations qui ont été réalisés sur des problèmes sociaux et environnementaux. Cela vaut bien le coup de laisser un moment le cynisme de côté, afin de célébrer des actions positives pour le monde avec un regard optimiste !

Voici donc les lauréats du secteur agroalimentaire.

 

Explorer de nouveaux horizons, développer de nouveaux potentiels

DSM est un groupe néerlandais avec une branche dédiée à la nutrition (vitamines, enzymes, levures…). DSM lutte contre la faim et la malnutrition grâce notamment à ses produits nutritionnels enrichis (ex : céréales enrichies…) développés avec le Programme Alimentaire Mondial de l’ONU. Sa joint-venture AIF (African Improved Foods) permet une production locale : l’usine de Kigali au Rwanda emploie des opérateurs de la région, et l’usine se fournit auprès de 7500 petits producteurs locaux de maïs et de soja. (2ème place au classement global).

L’industriel australien et spécialiste des emballages Amcor travaille aussi avec le Programme Alimentaire Mondial de l’ONU depuis 2015. Son objectif est d’améliorer le conditionnement des produits alimentaires afin que ceux-ci puissent arriver intacts, même envoyés vers les destinations les plus éloignés de la planète. C’est un enjeu clé pour les 20 millions de personnes affrontant la famine dans le monde. (42ème place au classement global).

Yara est une société norvégienne produisant des engrais. Elle aide les fermiers de Tanzanie à exploiter au mieux leurs terres en intervenant dans SAGCOT, un ambitieux partenariat public-privé dont le but est de développer le potentiel agricole de 300 000 m² de terres arables. Pour les petits agriculteurs locaux dont la subsistance dépend de ces terres, les engrais, mais aussi des formations proposées par Yara ont permis une augmentation parfois spectaculaire des rendements. (10ème place au classement global).

On ne présente plus l’entreprise suisse Nestlé et ses innombrables marques. Son nouveau cheval de bataille, c’est le sucre et donc la santé de millions de consommateurs. Le géant de l’agroalimentaire a déjà réduit les sucres ajoutés dans l’ensemble de son portefeuille de produits, et prévoit une nouvelle réduction de 5% d’ici 2020. Point clé : l’entreprise investit en R&D sur le sujet. Si ces projets portent leurs fruits, ce sont des réductions de 40% qui seraient possibles sur certains produits comme le chocolat. (14ème place au classement global).

 

Miser sur l’environnement et plus globalement sur la soutenabilité

Autre géant de l’agroalimentaire (ex : Lipton, Amora…) mais aussi des produits de grande consommation (ex : Dove, Signal…), Unilever a placé la soutenabilité au cœur de sa culture, de sa stratégie et de ses objectifs business avec son Sustainable Living Plan. Sous l’impulsion du CEO, Paul Polman, les chantiers se multiplient depuis 2010 : réduction d’eau, de plastique, de déchets, de CO2, initiatives pour la santé et la nutrition dans les pays en développement, diversité, égalité homme-femme… (21ème place au classement global).

L’entreprise de grande distribution sud-africaine Woolworths a également développé son propre chemin vers la soutenabilité : le Good Business Journey, lancé en 2007. Les actions menées depuis ont été diverses et variées. Par exemple, Woolworths a intégré 95% de ses fournisseurs de produits fermiers à son programme Farming for the Future, qui a permis de réduire leur consommation d’eau de 16%, et leur utilisation de pesticides et d’herbicides de moitié. Un autre programme vise à enrichir la base fournisseur en soutenant le développement de petites entreprises dirigées par des personnes noires ou par des femmes. (40ème place au classement global).

Grupo Nutresa est un groupe industriel Colombien intervenant dans la viande, le chocolat, le café, les glaces… Le groupe lance de multiples initiatives en faveur de la soutenabilité : aider les producteurs de café colombiens à consommer 90% moins d’eau, former les populations vulnérables à une subsistance soutenable, soutenir des banques alimentaires… (45ème place au classement global).

Land O’ Lakes est une coopérative agricole américain de presque 100 ans, spécialisée dans les produits laitiers. Sa nouvelle division créée l’année dernière utilise l’ag-tech pour aider les fermiers à accroître leur efficience, la qualité du sol, et celle de l’eau. (50ème place au classement global).

 

Se battre pour la diversité

Chobani est un producteur américain de yahourts. 30% de ses 2000 employés sont nés en dehors du territoire américain, et plusieurs centaines sont des réfugiés qui se sont réinstallés aux Etats-Unis. (44ème place au classement global).

Sodexo, la société française de restauration collective et de services, s’est engagée à rendre ses programmes en faveur des personnes en situation de handicap accessibles à 100% de ses collaborateurs d’ici 2025. En parallèle, Sodexo aide les fermiers souffrant d’un handicap ou de problèmes de santé à modifier leurs équipements pour adresser les problèmes de mobilité. (47ème place au classement global).

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités*

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé de gestion des Clients et Prospects (CRM).

Le Responsable de traitement est la société weave, 37 rue du rocher 75008 Paris RCS Paris 802 396 085.

Elles sont destinées à l’activité marketing du groupe weave ainsi quà celle de ses filiales, à l’exclusion de tout transfert hors de l’UE. Elles sont conservées pour une durée conforme aux dispositions légales (par exemple 3 ans pour les données prospects).

Ce traitement nécessite votre consentement que vous pourrez retirer à tout moment sans que cela ne remette en cause sa licéité.

Conformément à la loi « Informatique et Libertés » et au règlement européen n°2016/679, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification ou d’effacement, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données ou de limitation du traitement. Vous pouvez également pour des raisons tenant à votre situation particulière, vous opposer au traitement de vos données et donner des directives relatives à la conservation, à l’effacement et à la communication de vos données après votre décès. Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (www.cnil.fr).

Vous pouvez exercer vos droits en nous contactant à l’adresse vosdonnees@weave.eu.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des contenus et des offres personnalisées, ainsi que des fonctionnalités de partage sur les réseaux sociaux. En savoir plus sur notre politique de cookies et notre charte des données personnelles