Agrikolis - SIA 2019
Croissance verte

Agrikolis facilite la logistique du dernier kilomètre

26 février 2019

Nous avons eu la chance de rencontrer une nouvelle pépite de l’Agtech sur le stand de la ferme digitale au Salon International de l’Agriculture. Il s’agit d’Agrikolis, récent vainqueur du prix de l’Agri Startup Summit, et qui se propose de révolutionner la logistique du dernier kilomètre en milieu rural et périurbain. 

Thibault Hache : Cedric Guyot, bonjour, tu es le co-fondateur d’Agrikolis, qui est une Startup qui propose un relais de proximité chez les agriculteurs. Peux-tu nous décrire en deux mots le concept du service que tu proposes ?

Cédric Guyot : L’idée est de proposer à chaque consommateur, lorsqu’il commande un produit au-delà de 30 kg, de pouvoir aller le cherche dans un relais à proximité. Dans les relais aujourd’hui que l’on qu’on trouve dans les régions dites “citadines”, on peut aller chercher de petits colis, comme des livres, chez son fleuriste. Mais dès que le poids de l’article à livrer dépasse 30kg ou si l’objet est un peu plus volumineux, on ne peut pas aller le chercher dans ce genre d’endroit. Donc on a trouvé l’idée d’aller les chercher chez son voisin agriculteur.

TH : Finalement, on peut dire que vous révolutionnez la logistique du dernier kilomètre, ou des derniers kilomètres en zone rurale et périurbaine. Il y a un élément très intéressant dans la naissance de votre Startup, c’est que finalement, il s’agit d’une innovation utilisateur. C’est-à-dire que l’idée est née pour répondre à un problème que tu as toi-même rencontré. Est-ce que tu peux nous raconter la genèse du concept ?

CG : Avec mon associé, Guillaume, nous nous sommes chacun fait livrer des produits lourds, dont de l’électroménager. Et nous nous sommes rendu compte qu’à chaque fois, il était simple de passer la commande sur Internet, mais qu’ensuite le transporteur nous appelait et nous disait : “Nous avons bien reçu votre commande. Nous pouvons vous livrer mardi entre 9h et 13h”.

Or pour chacun de nous, ce n’était pas assez flexible. Et il n’y avait aucun moyen de trouver des horaires compatibles avec nos disponibilités personnelles. Et aujourd’hui, à part si vous habitez en ville près d’un entrepôt logistique qui propose ce service, il n’est pas possible d’avoir plus de flexibilité sur la livraison d’objets volumineux.

TH : en novembre dernier, Agrikolis a également remporté le prix Agri Startup Summit et vous avez également signé un partenariat avec une grand enseigne de distribution pour déployer le concept. Est-ce que tu peux nous en dire plus ?

CG : En effet, nous avons commencé à travailler avec C-discount, dans le cadre de leur accélérateur de Startups. Ils ont sélectionné quelques Startups qu’ils veulent aider dans la mise en place de solutions innovantes. Nous avons commencé fin novembre et nous avons mis en place quelques relais dans les Hauts de France, avec pour objectif de monter à une trentaine de relais d’ici cet été.

TH : donc le le but est véritablement de déployer des relais Agrikolis sur toute la France à l’horizon de la fin d’année ?

CG : Tout à fait. L’idée est de procéder région par région. Nous aurons les Hauts de France d’ici cet été, dans la foulée nous allons également nous implanter en Nouvelle Aquitaine, où se trouve notamment le siège de Cdiscount. Nous allons ensuite progressivement étendre notre réseau pour couvrir toute la France.

TH : Aujourd’hui, Agricolis c’est ton activité à temps plein ?

CG : Avec mon associé, nous sommes en effet à temps plein aujourd’hui. Et nous avons deux personnes autres dans l’équipe.

TH : Juste pour revenir sur le concept en lui-même, le principe est que lorsqu’un produit fait plus de 30 kilos, on a la possibilité de se faire livrer chez un agriculteur qui a un local sécurisé. Et il y a également la livraison. C’est-à-dire que l’agriculteur peut nous le livrer. C’est bien cela ?

CG : oui, c’est l’étape suivante. Aujourd’hui, nous avons démarré sur les relais, mais nous avons travaillé au niveau légal avec des agriculteurs pour trouver des solutions et afin que s’il le souhaite il puisse prendre en charge le dernier kilomètre. Et ça cela sera lancé l’année prochaine.

TH : Il y a quelque chose qui m’a fasciné dans votre concept, c’est que finalement, c’est également une manière de promouvoir les circuits courts. Puisque quand lorsqu’on va chez l’agriculteur récupérer son bien de plus de 30 kilos, on a également la possibilité de découvrir sa production et de repartir avec des produits de la ferme ou de l’éleveur.

CG : En fait cela permet de faire surtout deux choses. La première : recréer du lien social. C’est-à-dire aller chez un agriculteur, ce qui n’est pas anodin, et comprendre son métier et ce qu’il fait. Cela permet de réconcilier deux mondes qui travaillaient beaucoup ensemble par le passé et qui sont aujourd’hui un petit peu plus distants. Et le deuxième chose, si l’agriculteur a des produits à vendre, c’est qu’il a également l’opportunité de faire venir du monde sur sa ferme, sur son exploitation et de proposer et promouvoir ses produits.

TH : Merci beaucoup Cédric Guyot. Félicitations pour ce projet qui est également créateur de lien social. On vous souhaite beaucoup de belles choses pour 2019 et la signature de nouveaux partenariats.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités*

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé de gestion des Clients et Prospects (CRM).

Le Responsable de traitement est la société weave, 37 rue du rocher 75008 Paris RCS Paris 802 396 085.

Elles sont destinées à l’activité marketing du groupe weave ainsi quà celle de ses filiales, à l’exclusion de tout transfert hors de l’UE. Elles sont conservées pour une durée conforme aux dispositions légales (par exemple 3 ans pour les données prospects).

Ce traitement nécessite votre consentement que vous pourrez retirer à tout moment sans que cela ne remette en cause sa licéité.

Conformément à la loi « Informatique et Libertés » et au règlement européen n°2016/679, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification ou d’effacement, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données ou de limitation du traitement. Vous pouvez également pour des raisons tenant à votre situation particulière, vous opposer au traitement de vos données et donner des directives relatives à la conservation, à l’effacement et à la communication de vos données après votre décès. Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (www.cnil.fr).

Vous pouvez exercer vos droits en nous contactant à l’adresse vosdonnees@weave.eu.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des contenus et des offres personnalisées, ainsi que des fonctionnalités de partage sur les réseaux sociaux. En savoir plus sur notre politique de cookies et notre charte des données personnelles