Croissance verte

Agro news : alimentation & e-commerce, lutte contre le gaspillage…

4 janvier 2016

2016 année des légumineuses2016 : l’année des légumineuses !

L’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré 2016 Année internationale des légumineuses afin de sensibiliser sur les nombreux avantages qu’elles offrent et d’en stimuler la production et le commerce. Elles regroupent les pois secs, les lentilles, les pois chiches, les fèves et les haricots.

« Les légumineuses ont, au cours des siècles, constitué une partie essentielle de l’alimentation humaine. Et pourtant, leur valeur nutritive est généralement méconnue et souvent sous-estimée », a déclaré le Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) José Graziano da Silva.

A titre d’exemple, les légumineuses sont une alternative aux protéines animales qui sont en général hors de portée des populations pauvres, ce qui les rend idéales pour améliorer les régimes alimentaires dans les régions moins favorisées de la planète.

Enfin, en plus d’être de petites merveilles nutritionnelles, les légumineuses sont bonnes pour l’environnement : cultivées en alternance avec d’autres végétaux, elles enrichissent le sol en azote, un minéral essentiel à la croissance végétale.


Environnement :
Danone / Veolia, une alliance globale dans la gestion des ressources naturelles

Danone et Veolia annoncent un partenariat stratégique et innovant dans les domaines du cycle de l’eau, de la gestion des déchets, de l’agriculture durable et de l’efficacité énergétique, afin de répondre aux enjeux du climat. Ce partenariat global est unique et s’inscrit dans la politique climat annoncée par Danone. Il fixe l’objectif zéro net émission de carbone d’ici 2050 sur son périmètre de responsabilité élargi, direct et partagé.

Des projets concrets sont déjà identifiés en France et à l’international, permettant un déploiement opérationnel de l’alliance dès 2016. Ce déploiement sera progressif et prendra en compte les enseignements des premières initiatives pilotes.

Parmi les projets figurent le développement d’usines à “zéro rejet liquide” pour assurer une réutilisation optimale de l’eau, ou encore la mise en place d’unités de production de plastiques recyclés pour permettre de sécuriser la filière d’approvisionnement.

Gaspillage alimentaireEnvironnement : Les députés unanimes pour lutter contre le gaspillage alimentaire

L’assemblée nationale a voté à l’unanimité, le 10 décembre 2015, des mesures pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

Le texte reprend des dispositions destinées à empêcher les grandes surfaces de jeter de la nourriture et de rendre leurs invendus impropres à la consommation. Ces dispositions avaient été ajoutées à l’unanimité au Palais-Bourbon en mai dans la loi sur la transition énergétique, mais avaient été censurées par le Conseil constitutionnel pour des raisons de procédure.

Ces mesurent instaurent également une hiérarchie des actions à mettre en place par chaque acteur de la chaîne alimentaire : prévention du gaspillage, utilisation des invendus pour la consommation humaine ou l’alimentation animale, puis à des fins de compost pour l’agriculture et la valorisation énergétique.

La proposition de loi devrait être présentée au Sénat début 2016, en vue d’une adoption définitive rapide.

ChampagneViticulture : La folie des bulles a gagné le monde entier

Le monde entier s’est mis aux vins pétillants : en dix ans, la production a fait un bond de 40 %, portée par une consommation qui a augmenté de 30 % entre 2003 et 2013, selon l’Organisation internationale du vin (OIV).

Désormais une grande partie de la planète produit du vin pétillant. Même l’Angleterre s’y met : Taittinger a annoncé le 9 décembre avoir acquis un terrain de 69 hectares dans le Kent, pour produire du vin mousseux anglais. Connu sous la marque Domaine Evremond, la première récolte sera embouteillée en 2021 avec  pour objectif la production de plus de 300 000 bouteilles par an, essentiellement destinées au marché domestique.

L’Europe reste leader dans la production avec 63% de la production mondiale. En tête, la France pèse 10 % du marché mondial en volume grâce au champagne. Elle est talonnée par l’Italie, dont le Prosecco connaît un engouement exceptionnel.

CDiscountE-commerce : CDiscount se lance dans l’alimentaire en France

Le site de vente en ligne du groupe Casino a annoncé, jeudi 17 décembre, le lancement en France d’une offre de distribution alimentaire sur internet. Elle sera disponible à Paris et dans deux communes des Hauts-de-Seine (Neuilly-sur-Seine et Levallois-Perret), avec 4 500 références de produits secs et frais.

CDiscount s’engage à livrer ses clients en 1h30. Pour parvenir à tenir les délais de cette offre baptisée « Alimentaire Express », le groupe va s’appuyer sur les stocks de ses magasins de proximité et notamment sur l’enseigne Franprix. La livraison, réalisée en partenariat avec la start up française Stuart, sera réalisée à vélo ou à pied dans 70 % des cas.

Si l’expérimentation s’avère concluante, CDiscount envisage d’étendre son service à l’ensemble du territoire, en s’appuyant sur les autres enseignes du groupe, comme Monoprix ou Casino.

Cette nouvelle offre se rapproche ainsi du service Amazon Fresh, que le géant américain de la vente en ligne expérimente dans trois villes américaines depuis l’an dernier et à Londres depuis octobre.

CarrefourGrande distribution : Carrefour en passe de devenir le premier distributeur en Roumanie

Carrefour poursuit ses acquisitions auprès du groupe allemand Rewe. Après l’achat de Billa Italie en juin 2014, le distributeur français a annoncé son projet d’acquisition de Billa Roumanie. S’il est autorisé par les autorités de la concurrence, il permettra à Carrefour de devenir « le premier opérateur de supermarchés en Roumanie », estime le groupe.

Le montant de l’acquisition n’a pas encore été dévoilé. Billa Roumanie possède 86 supermarchés, soit une surface de vente de 83.000 m². Elle emploie 3200 employés, et pèse à hauteur de 315 millions d’euros de chiffre d’affaires, selon la presse locale.  Ce rachat renforcerait la présence de Carrefour. Présent en Roumanie depuis 2001, le distributeur français y exploite aujourd’hui 29 hypermarchés, 104 supermarchés et une cinquantaine de magasins de proximité. Le tout pour des ventes de 1,2 milliard d’euros en 2014.

Leader de la distribution en Europe, Carrefour est aujourd’hui porté par le redémarrage en Espagne et en Italie. Ses ventes dans l’Hexagone ont également progressé d’1,6 % cette année.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités*

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé de gestion des Clients et Prospects (CRM).

Le Responsable de traitement est la société weave, 37 rue du rocher 75008 Paris RCS Paris 802 396 085.

Elles sont destinées à l’activité marketing du groupe weave ainsi quà celle de ses filiales, à l’exclusion de tout transfert hors de l’UE. Elles sont conservées pour une durée conforme aux dispositions légales (par exemple 3 ans pour les données prospects).

Ce traitement nécessite votre consentement que vous pourrez retirer à tout moment sans que cela ne remette en cause sa licéité.

Conformément à la loi « Informatique et Libertés » et au règlement européen n°2016/679, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification ou d’effacement, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données ou de limitation du traitement. Vous pouvez également pour des raisons tenant à votre situation particulière, vous opposer au traitement de vos données et donner des directives relatives à la conservation, à l’effacement et à la communication de vos données après votre décès. Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (www.cnil.fr).

Vous pouvez exercer vos droits en nous contactant à l’adresse vosdonnees@weave.eu.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des contenus et des offres personnalisées, ainsi que des fonctionnalités de partage sur les réseaux sociaux. En savoir plus sur notre politique de cookies et notre charte des données personnelles