Data driven

La BlockChain s’attaque aux “faux médicaments”

12 juin 2017

L’ampleur du trafic de faux médicaments a atteint depuis une décennie un seuil d’alerte particulièrement inquiétant. Selon la FDA (Food Drug Administration – administration américaine des médicaments), un médicament sur 10 vendu dans le monde serait un faux. En Afrique, le risque est multiplié par 7. L’Organisation Mondiale de la Santé estime ainsi à 700 000 le nombre de décès par an provoqués par des médicaments contrefaits.

La Blockchain, technologie support du Bitcoin créée en 2009, fait partie des innovations considérées comme les plus prometteuses pour les années à venir. L’une de ses applications – la traçabilité – permettrait de lutter efficacement contre les médicaments contrefaits.

La Blockchain est une technologie qui permet de stocker des données numériques pour un coût minime, de manière décentralisée et sécurisée

Les entreprises pharmaceutiques pourraient créer et alimenter un registre partagé dès la fabrication d’un médicament. En donnant l’accès à ce registre aux régulateurs et aux particuliers, la traçabilité des médicaments serait non seulement garantie mais surtout entièrement transparente.

 

La start-up parisienne BlockPharma a ainsi développé une solution basée sur une blockchain pour atteindre cet objectif. Ses avantages sont de 3 ordres :

  1. La collaboration,
  2. L’ultra-sécurisation,
  3. Et la simplicité d’utilisation

La collaboration est l’essence même de la Blockchain, qui permet à un groupe d’acteurs d’un domaine de collaborer en partageant leurs données tout en préservant leur confidentialité. L’ultra-sécurisation est obtenue par des procédés cryptographiques couplés à la Blockchain qui rendent impossible la modification d’informations a posteriori. Enfin, la simplicité d’utilisation est est obtenue grâce à une application mobile intuitive, interface de la Blockchain utilisée.

En bout de chaine, l’application mobile de Blockpharma permet aux consommateurs de vérifier instantanément l’authenticité de la boîte de médicament qu’ils achètent.

D’autres applications dans le domaine médical pourraient voir le jour, notamment sur la gestion des données patients à partir de la Blockchain, ce qui motive en partie le projet Enigma développé au MIT. La Blockchain pourrait bientôt permettre aux patients de se réapproprier et sécuriser leurs propres données médicales.

 

Cyril Guimbard, Pierre Monod, François Dias

Pour en savoir plus  : Trois minutes pour comprendre la Blockchain 

Sources

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités*

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé de gestion des Clients et Prospects (CRM).

Le Responsable de traitement est la société weave, 37 rue du rocher 75008 Paris RCS Paris 802 396 085.

Elles sont destinées à l’activité marketing du groupe weave ainsi quà celle de ses filiales, à l’exclusion de tout transfert hors de l’UE. Elles sont conservées pour une durée conforme aux dispositions légales (par exemple 3 ans pour les données prospects).

Ce traitement nécessite votre consentement que vous pourrez retirer à tout moment sans que cela ne remette en cause sa licéité.

Conformément à la loi « Informatique et Libertés » et au règlement européen n°2016/679, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification ou d’effacement, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données ou de limitation du traitement. Vous pouvez également pour des raisons tenant à votre situation particulière, vous opposer au traitement de vos données et donner des directives relatives à la conservation, à l’effacement et à la communication de vos données après votre décès. Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (www.cnil.fr).

Vous pouvez exercer vos droits en nous contactant à l’adresse vosdonnees@weave.eu.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des contenus et des offres personnalisées, ainsi que des fonctionnalités de partage sur les réseaux sociaux. En savoir plus sur notre politique de cookies et notre charte des données personnelles