Open Banking

Card Linked Offers, fidélisation, e-commerce, banque en ligne, crowdfunding, moyens de paiement, reconnaissance faciale

6 juillet 2015

LCL lance la première offre commerciale liée à la carte bancaire en France

A partir du 1er octobre prochain, LCL proposera à ses clients particuliers des offres commerciales personnalisées en fonction de l’analyse des flux de paiements issus des transactions carte bancaire. Ces offres liées à la carte (Card Linked Offers) provenant de marchands seront directement disponibles sur l’espace de banque en ligne. En pratique, les clients devront choisir les offres qui les intéressent et les associer à leur carte bancaire. Une fois dans la boutique du commerçant, l’offre est directement prise en compte par le terminal de paiement électronique lors du paiement.

Ce programme, baptisé Avantage +, pourrait permettre à la banque de « pousser » ses cartes les plus haut de gamme donnant lieu à des offres commerciales plus avantageuses que les cartes entrée et milieu de gamme.

Pour les commerçants, le modèle économique de ce système est fondé sur la performance : contrairement à une publicité classique, ils ne paient une commission que si le client utilise l’offre commerciale.

Ce programme sera ouvert aux 4 millions de clients LCL et pourrait, dans un second temps, être étendu aux clients du Crédit Agricole.

Source : Les échos

Chine : le géant du commerce en ligne Alibaba se lance dans la banque en ligne en créant MyBank

L’e-commerçant s’adresse aux particuliers et TPE qui ont difficilement accès aux banques traditionnelles. MyBank propose l’ouverture de comptes courants et l’octroi de prêts pouvant aller jusqu’à 5 millions de yuans (environ 800 000 dollars). L’octroi de ces prêts sera réalisé en fonction d’un scoring lié aux transactions des clients d’Alibaba : au lieu de demander des garanties à ses débiteurs, MyBank examine les données transactionnelles – tant sur les achats que sur les ventes – que les particuliers ont accumulé sur Alipay, le service de paiement sur Internet du groupe Alibaba.

MyBank ciblera les entreprises qui commercialisent déjà produits & services sur Alibaba (elles sont plus de 5 millions).

Les prêts bancaires aux micros et petites entreprises ont augmenté de 17% au 1er trimestre 2015, à 3,5 milliards de dollars, ce qui en fait un secteur très porteur pour Alibaba.

Source : La Tribune

Prêt d’Union, le « Lending Club » français enclenche la vitesse supérieure

La plateforme de crowdfunding Prêt d’Union vient de lever 31 millions d’euros auprès d’investisseurs français. 200 millions d’euros ont été prêtés depuis sa création en 2011. Les prêteurs ne sont pas uniquement des particuliers, on trouve également des sociétés de gestion de fortune, des fondations, des caisses de retraite ou encore de petites sociétés de gestion en quête de rendement dans l’environnement actuel de taux bas.

Les emprunteurs quant à eux sont des ménages français, ayant besoin de 3.000 à 40.000 euros pour des projets personnels (achat de véhicule, travaux, financement des études). Ces montants sont prêtés moyennant un  taux d’intérêt compris entre 3,4% et 6,65% auxquels s’ajoutent des frais de dossier de 1,8%  .

La fintech se rémunère via des commissions facturées aux emprunteurs sur les sommes collectées, et au moyen de frais de gestion prélevés auprès des investisseurs-prêteurs.

La start-up ambitionne de recruter 30 à 40 collaborateurs en France d’ici à 2016 et de se développer à l’international. Prêt d’Union est agréée établissement de crédit. Cet agrément, accordé par l’ACPR, est « passeportable » dans l’Union Européenne et permet à la Fintech de démarrer ses activités dès 2016 en Italie et en Espagne en 2017.

Source : La Tribune

Le selfie, nouveau moyen de paiement ?

MasterCard va expérimenter un nouveau programme de règlement biométrique en ligne par reconnaissance faciale.

Il suffira à l’utilisateur de se regarder dans son téléphone comme dans un miroir. Pour éviter le piratage au moyen d’une photo, l’utilisateur devra cligner de l’œil pour valider le paiement. L’application proposée par MasterCard prévoit également le paiement par reconnaissance digitale (l’utilisateur pourra apposer l’empreinte digitale sur l’écran de son Smartphone). La reconnaissance vocale est quant à elle toujours à l’étude.

Source : CNN Money

 

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités*

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé de gestion des Clients et Prospects (CRM).

Le Responsable de traitement est la société weave, 37 rue du rocher 75008 Paris RCS Paris 802 396 085.

Elles sont destinées à l’activité marketing du groupe weave ainsi quà celle de ses filiales, à l’exclusion de tout transfert hors de l’UE. Elles sont conservées pour une durée conforme aux dispositions légales (par exemple 3 ans pour les données prospects).

Ce traitement nécessite votre consentement que vous pourrez retirer à tout moment sans que cela ne remette en cause sa licéité.

Conformément à la loi « Informatique et Libertés » et au règlement européen n°2016/679, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification ou d’effacement, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données ou de limitation du traitement. Vous pouvez également pour des raisons tenant à votre situation particulière, vous opposer au traitement de vos données et donner des directives relatives à la conservation, à l’effacement et à la communication de vos données après votre décès. Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (www.cnil.fr).

Vous pouvez exercer vos droits en nous contactant à l’adresse vosdonnees@weave.eu.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des contenus et des offres personnalisées, ainsi que des fonctionnalités de partage sur les réseaux sociaux. En savoir plus sur notre politique de cookies et notre charte des données personnelles