wagons
Industrie 4.0

Connecter les wagons… la solution pour ne plus les perdre ?

7 décembre 2015

On se souvient de l’opération lancée en mars 2013 par la SNCF pour récupérer 150 trains égarés depuis plus de 2 ans. A l’ère du numérique, on peut se demander comment il est possible d’égarer des wagons – qui coûtent tout de même plus de 100 000 € pièce – pendant autant de temps. Mais la question de la localisation des matériels roulants reste un véritable problème pour les opérateurs ferroviaires car il suffit d’une simple erreur de saisie ou d’étiquette pour égarer un wagon. Le risque est d’autant plus grand en cas d’imprévus où il est alors “facile” de se tromper (train en retard, défaillance en cours de parcours, visibilité réduite…). Dès lors, le système perd la trace du wagon et le rattrapage peut prendre du temps, surtout dans un contexte d’effectifs réduits.


La Suisse investit pour des wagons connectés

Afin de fiabiliser le suivi, une technologie prometteuse émerge en Suisse. L’opérateur SBB Cargo développe avec Bosch Engineering les premiers wagons connectés. Le principe : équiper le wagon d’un boîtier communiquant et d’une batterie de capteurs permettant de localiser le wagon (balise GPS) et de mesurer des paramètres liés à son état et à celui de sa marchandise. Les données sont envoyées en temps réel à un serveur et mises à disposition des agents.

Un tel système ouvre de nombreuses perspectives d’amélioration et SBB Cargo prévoit de numériser toute sa chaîne logistique. La géolocalisation en temps réel permet, outre de ne pas perdre de wagons, d’optimiser l’organisation du transport et les processus logistiques. En exploitant les données concernant l’état du wagon (vibrations, freins, portes, impacts…) il est possible d’organiser une maintenance prédictive de ses composants. Le nombre de défaillances est ainsi réduit et la maintenance coûte moins cher. Si les marchandises sont sensibles, des données comme la température ou l’humidité peuvent être surveillées pour assurer un transport de qualité et détecter très tôt une anomalie. Enfin, des alarmes anti-intrusion permettent de renforcer la sécurité des marchandises transportées.

Depuis février 2015, une première flotte d’essai est expérimentée par SBB Cargo et le système est en cours de perfectionnement. Aucune date de généralisation n’a été communiquée à ce jour.


Dans le fret maritime la bataille du conteneur connecté est aussi lancée

Avec ses conteneurs, le fret maritime rencontre des problématiques similaires mais face à une concurrence plus importante, les opérateurs semblent avoir un peu d’avance dans le domaine. La CMA CGM s’est jetée à l’eau la première en annonçant en avril 2015 que l’ensemble de ses conteneurs frigorifiques seraient connectés d’ici la fin de l’année. Ses conteneurs seront équipés de petits boîtiers intelligents développés par Traxens, une start-up marseillaise, capables de transmettre des données (localisation, température, choc, poids) en quasi temps réel depuis n’importe quel point du globe. Une application mobile permet aux clients de recueillir ces informations et des alertes sont envoyées par SMS en cas d’imprévus.


Un bel avenir semble ainsi promis aux wagons et conteneurs connectés, ouvrant de nouvelles voies en matière d’optimisation des chaînes logistiques.

A ce jour la SNCF n’a pas communiqué sur le sujet, mais sans doute s’y intéresse-t-elle aussi. Peut-être un sujet à potentiel pour le tout nouveau fond d’investissement SNCF Digital Ventures ?


Sources :
Communiqués de presse SBB Cargo, Bosh
Actualités site Traxens : TRAXENS’ technology built in to CMA CGM’s Biggest Ship

 

D’autres articles sur le sujet :

La géolocalisation dans le ferroviaire, pour quoi faire ? Partie 1 et 2

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités*

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé de gestion des Clients et Prospects (CRM).

Le Responsable de traitement est la société weave, 37 rue du rocher 75008 Paris RCS Paris 802 396 085.

Elles sont destinées à l’activité marketing du groupe weave ainsi quà celle de ses filiales, à l’exclusion de tout transfert hors de l’UE. Elles sont conservées pour une durée conforme aux dispositions légales (par exemple 3 ans pour les données prospects).

Ce traitement nécessite votre consentement que vous pourrez retirer à tout moment sans que cela ne remette en cause sa licéité.

Conformément à la loi « Informatique et Libertés » et au règlement européen n°2016/679, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification ou d’effacement, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données ou de limitation du traitement. Vous pouvez également pour des raisons tenant à votre situation particulière, vous opposer au traitement de vos données et donner des directives relatives à la conservation, à l’effacement et à la communication de vos données après votre décès. Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (www.cnil.fr).

Vous pouvez exercer vos droits en nous contactant à l’adresse vosdonnees@weave.eu.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des contenus et des offres personnalisées, ainsi que des fonctionnalités de partage sur les réseaux sociaux. En savoir plus sur notre politique de cookies et notre charte des données personnelles