Wise city

Comment optimiser la logistique des chantiers en centre-ville ?

15 juin 2018

Voulez-vous me livrer ?

Vous souhaitez en savoir plus sur les problématiques liées à la logistique ?

Nous vous donnons rendez-vous le 22 juin à La Friche, pour notre prochain petit déjeuner Moving Goods and Ideas ! sur la livraison urbaine et le e-commerce.

>>Inscriptions ICI

Cheville ouvrière de la construction, de la rénovation et de l’entretien de nos villes, la logistique des chantiers en centre-ville fait peu parler d’elle. Pour la sortir de l’ombre et débattre de ses enjeux et perspectives, le Rolling Lab Paris&Co recevait le 25 mai dernier, en partenariat avec weave, trois intervenants du secteur :

  • Christophe Duflot, responsable équipement et innovation chez Colas
  • Lorna Farre, responsable pilotage, information, construction publiques et architectures de la Mairie de Paris
  • Idir Ait Si Amer, fondateur de la start-up Tracktor

La ville se construit, s’agrandit, se rénove et nos centres-villes voient éclore bon nombre de chantiers pour réaliser ces transformations. Soumis aux contraintes des zones denses (saturation du réseau de circulation, manque d’espace, réglementation…), les chantiers en centre-ville doivent assurer quotidiennement leur activité malgré l’allongement des temps de trajet, les difficultés de livraison sur les sites, le manque de plateformes logistiques de proximité … « Ce sont des défis que nous devons relever tous les jours pour être en mesure d’assurer nos 140 000 interventions annuelles et l’entretien de nos 3,2 millions de m2 », souligne Lorna Farre.

 

Vers un approvisionnement optimisé des chantiers

Les aléas de circulation retardent l’acheminement des matériaux, des équipements ainsi que la réalisation du chantier, « d’autant plus si les matériaux utilisés doivent être livrés à une certaine température pour préserver leur qualité », indique Christophe Duflot. De plus, le manque d’espace sur les zones d’intervention limite le stockage, contraint les opérations de chargement et de déchargement et ne permet pas une livraison optimisée des chantiers. « Nous devons donc repenser nos flux pour être plus efficaces dans cet environnement très contraint » indique Lorna Farre.

Pour approvisionner nos chantiers « just in time », nous travaillons à l’optimisation de nos flux logistiques en limitant les temps morts, les retours à vide des camions et en recherchant des effets de levier grâce à la mutualisation de nos chantiers, indique Christophe Duflot.

A la Mairie de Paris, les réflexions de rationalisation sont centrées sur la création de lieux de stockage de proximité. Aujourd’hui disséminés dans des « magasins » éloignés des sites, les équipements et matériaux seront bientôt mis à disposition au plus près des chantiers avec une information sur leur disponibilité.

La visualisation en temps réel de la disponibilité des équipements serait un des remèdes pour mieux gérer les aléas et mieux anticiper. La start-up Tracktor l’a bien compris et a développé une plateforme en ligne permettant la location de matériel BTP de proximité. « Aujourd’hui, nous proposons plus de 10 000 machines à prix négociés sur le site de Tracktor avec une visualisation en temps réel de leur disponibilité pour les villes de Paris, Bordeaux, Lille, Nantes », explique Idir Ait Si Amer.

A la question sur l’apport de la technologie pour l’optimisation des flux logistiques, les intervenants se montrent réservés. « L’IoT sera une solution mais pas tout de suite, indique Christope Duflot. Nous n’avons actuellement pas un niveau d’anticipation suffisant pour mettre en place de l’IoT. Nous devons d’abord mieux nous organiser ». « A la Mairie de Paris, nous étudions comment la Data, la robotique, l’IA pourraient nous aider à mieux analyser, comprendre nos données et à mieux agir…mais cela reste prospectif pour le moment ».

 

La gestion des déchets des chantiers : une réelle préoccupation ?

A l’heure où l’enjeu environnemental est omniprésent, la question du tri et du recyclage des déchets est inévitable. A horizon 2020, la ville de Paris a pour ambition de recycler 70% des déchets BTP… alors qu’on frôle les 30% à l’heure actuelle. Quelles sont alors les actions concrètes mises en œuvre pour atteindre cet objectif ambitieux d’ici moins de 2 ans ?

« Nous inscrivons des clauses techniques dans nos cahiers des charges pour que nos partenaires soient responsabilisés et mettent en œuvre des moyens contribuant à l’atteinte de ces objectifs », indique Lorna Farre. « Nous avons également une filière du ré-emploi à la Mairie de Paris qui s’inscrit pleinement dans cet enjeu de valorisation des déchets. »

« Chez Colas, nous regroupons les déchets de même nature et les évacuons ensemble vers nos centres de recyclage situés à proximité de nos centres de production, mais leur traçabilité reste un enjeu »

 

Des solutions pour limiter les temps de trajets des agents ?

Pour les agents du terrain, les trajets sont souvent longs et fatigants, réduisant ainsi le temps au cours duquel ils exercent leur cœur de métier. « Nos agents aiment leur métier et souhaitent pouvoir l’exercer pleinement, sans passer la moitié de leur journée dans un véhicule » souligne Lorna Farre.

Cependant, l’abandon du véhicule au profit de modes de transport alternatifs est loin de faire l’unanimité au sein de la communauté des agents. Pour amorcer un changement de culture, la ville de Paris a organisé un salon de l’itinérance pour permettre à ses agents de tester de nouveaux modes de transport et de nouveaux équipements. C’est un premier pas.

Moins « deep and dark » qu’au premier abord, la logistique des chantiers en centre-ville nous apparaît plutôt « wise » par sa volonté de miser sur l’amélioration et la mutualisation des ressources existantes pour se transformer.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur les problématiques liées à la logistique ? Nous vous donnons rendez-vous le 22 juin à La Friche pour notre prochain petit déjeuner Moving Goods and Ideas ! Inscriptions ICI >>

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités*

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé de gestion des Clients et Prospects (CRM).

Le Responsable de traitement est la société weave, 37 rue du rocher 75008 Paris RCS Paris 802 396 085.

Elles sont destinées à l’activité marketing du groupe weave ainsi quà celle de ses filiales, à l’exclusion de tout transfert hors de l’UE. Elles sont conservées pour une durée conforme aux dispositions légales (par exemple 3 ans pour les données prospects).

Ce traitement nécessite votre consentement que vous pourrez retirer à tout moment sans que cela ne remette en cause sa licéité.

Conformément à la loi « Informatique et Libertés » et au règlement européen n°2016/679, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification ou d’effacement, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données ou de limitation du traitement. Vous pouvez également pour des raisons tenant à votre situation particulière, vous opposer au traitement de vos données et donner des directives relatives à la conservation, à l’effacement et à la communication de vos données après votre décès. Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (www.cnil.fr).

Vous pouvez exercer vos droits en nous contactant à l’adresse vosdonnees@weave.eu.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des contenus et des offres personnalisées, ainsi que des fonctionnalités de partage sur les réseaux sociaux. En savoir plus sur notre politique de cookies et notre charte des données personnelles