Find your next job
Wise city & places

Le e-Recrutement by Google

13 octobre 2017

Avec Google For Jobs et Google Hire, la firme de Mountain View s’attaque au segment du recrutement

Après avoir lancé en 2016 Google Digital Active (une offre de formation gratuite et certifiante sous forme de MOOC sur le Marketing Digital), Google s’attaque à un autre segment RH : le recrutement.

Le géant Google a cet été annoncé l’arrivée de deux petits nouveaux : Google For Jobs, une évolution de sa fonction « Search » et Google Hire pour compléter son offre cloud G Suite.

Google For Jobs : Make job search great again

Rechercher et trouver un emploi est un challenge éprouvant (peut-être parce que le job idéal n’existe malheureusement pas). Et ce n’est pas la multiplicité des moyens de sourcing qui rend la tâche plus aisée (sites spécialisés, réseaux sociaux, applications, bouche à oreille, …).

Demain, à la question « où puis-je trouver mon futur emploi ? », on pourrait bien répondre : « Google est ton ami ! ».

En effet, Google lance une évolution de la fonction « Search » avec la possibilité de faire des requêtes simples en ajoutant le terme « Job » du type « Job à proximité de mon domicile », « Job de Directeur Commercial », etc.

Les résultats de ces requêtes s’afficheront sous la forme d’une liste, de la même manière qu’une recherche classique, avec l’intitulé du poste, l’entreprise, la localisation, etc.

Visualisation d'une maquette de Google for Jobs (Recrutement) - Assem Deif Consultant Senior

« Je suis personnellement enthousiaste du lancement de cette initiative car elle adresse un besoin important et fait usage, peut-être, de notre cœur de compétences en tant qu’entreprise » disait M. Sundar Pichai (CEO de Google) en mai dernier lors de la conférence I/O focalisée sur l’intelligence artificielle.

Le patron dit vrai : Google s’appuie bel et bien sur son savoir-faire en matière d’exploitation de la data et d’intelligence artificielle.

En effet, le nouveau service agrège des offres d’emploi postées sur des plateformes dédiées et s’appuie des modèles d’IA « home made » pour trier, classer et affiner les résultats des recherches.
Rappelons que Google maîtrise à merveille l’interprétation des termes recherchés, qu’il les garde en historique pour en améliorer la performance et applique son algorithme de traitement automatique du langage naturel (TALN) pour décomposer les recherches en requêtes précises permettant de retourner des résultats pertinents.

De plus, Google est en mesure de « lire » et « comprendre » une offre d’emploi par le biais des compétences recherchées et non pas sur la base du titre de l’annonce.
Ainsi, les utilisateurs auront plus de chance de se voir proposer des résultats correspondant à leurs attentes réelles et trouver le « perfect match ».

Description du mode d’agrégation relatif à Google for Jobs (Recrutement) - Assem Deif Consultant Senior

Les entreprises quant à elles bénéficieront indéniablement de ce service et pourront espérer avoir des candidats qui correspondent au mieux aux offres d’emplois proposées et ainsi bénéficier d’un gain de temps conséquent.

Signalons que Google For Jobs n’est qu’un agrégateur et que chaque candidat devra déposer sa candidature via la plateforme ayant postée l’offre d’emploi.

En attendant que ce service arrive en France (pour le moment exclusivement disponible aux Etats Unis), Google travaille pour nouer de nombreux partenariats en plus de ceux déjà acquis notamment avec LinkedIn, Monster et même Facebook.
Il est tout de même étrange d’avoir ce dernier comme un partenaire dans la mesure où le réseau social a lancé au début de l’année une page « Carrière » dédiée à la recherche d’emploi. Affaire à suivre…

Google Hire : centraliser la data pour mieux recruter

Avoir au moins 3 logiciels ouverts simultanément et faire du copier-coller entre un Taleo, une page web et des outils de bureautique, c’est en général le quotidien de tout RH à chaque étape d’un processus de recrutement (préparation, sourcing, synthèse, …). On pourrait dire que le « multitasking » est une compétence forte qui se développe mais en réalité la perte de temps associée et le manque d’efficacité est non négligeable.

Google Hire est une solution qui vise à simplifier le processus de recrutement et qui se synchronise avec les outils existants de G Suite (Gmail, Google Calendar, Google Sheets notamment). En d’autres termes, il s’agit d’une plateforme centralisée permettant de suivre le workflow depuis la candidature jusqu’à l’embauche.

Description de la synchronisation de Hire avec les outils de G Suite (Recrutement) - Assem Deif Consultant Senior

Berit Johnson, Senior Product Manager chez Google, précisait : « Hire et G Suite sont faits pour fonctionner ensemble afin que les équipes de recrutement se focalisent sur leurs top priorités au lieu de perdre du temps à faire du copier-coller entre les outils ».
En effet, Hire donne la possibilité notamment de collecter les candidatures par le biais de Gmail, de planifier les entretiens en lien avec Google Calendar, d’avoir un échange ou de mener un entretien via Google Hangouts et suivre des KPI via Google Sheets. Bref, du tout en un.

Un Chargé de recrutement pourra consulter la page d’un candidat et disposer de l’ensemble des informations le concernant (candidature, historique des échanges, entretiens à venir, synthèse, …). Un DRH pourra quant à lui avoir une vision globale et notamment suivre le planning de son service de recrutement (entretiens à venir, KPI clés, …). Terminé la navigation d’un outil à l’autre.
Cette solution centralisée promet de réduire les temps de recrutement et le coût associé (aujourd’hui 52 jours en moyenne pour 4 000$ en moyenne aux USA selon une étude menée par Bersin).

Hire est aujourd’hui disponible aux Etats Unis, uniquement pour les PME qui utilisent G Suite (moyennant un surcoût en fonction de la taille de l’entreprise). On peut supposer qu’il s’agit là pour Google de mettre en avant son offre G Suite qui aujourd’hui est utilisée dans de nombreuses entreprises.

Google met ainsi la pression à des acteurs déjà bien installés sur le segment du e-recrutement, notamment le géant Linkedin en disposant d’une arme surpuissante : la data relative à chaque utilisateur de ses produits.

Restons détendus, Google ne partagera pas les historiques de navigation aux employeurs.

Hey, what did you expect ?

 

Sources :

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités*

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé de gestion des Clients et Prospects (CRM).

Le Responsable de traitement est la société weave, 37 rue du rocher 75008 Paris RCS Paris 802 396 085.

Elles sont destinées à l’activité marketing du groupe weave ainsi quà celle de ses filiales, à l’exclusion de tout transfert hors de l’UE. Elles sont conservées pour une durée conforme aux dispositions légales (par exemple 3 ans pour les données prospects).

Ce traitement nécessite votre consentement que vous pourrez retirer à tout moment sans que cela ne remette en cause sa licéité.

Conformément à la loi « Informatique et Libertés » et au règlement européen n°2016/679, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification ou d’effacement, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données ou de limitation du traitement. Vous pouvez également pour des raisons tenant à votre situation particulière, vous opposer au traitement de vos données et donner des directives relatives à la conservation, à l’effacement et à la communication de vos données après votre décès. Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (www.cnil.fr).

Vous pouvez exercer vos droits en nous contactant à l’adresse vosdonnees@weave.eu.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des contenus et des offres personnalisées, ainsi que des fonctionnalités de partage sur les réseaux sociaux. En savoir plus sur notre politique de cookies et notre charte des données personnelles