weave s’engage
sur une nouvelle voie

Découvrir weave en vidéo
Actualités
Source Agra presse
Le 19.02.2019
Back

Vente de grains : Agritel lance une appli via une « start-up interne »

Agritel, expert en gestion du risque prix, a présenté le 19 février sa future appli sur la commercialisation des grains Captain Farmer, nom d’une « start-up interne » qui a des vues à l’international. Cette application mobile pour « vendre au bon moment », téléchargeable fin avril, « combine expertise de marché et gestion de l’exploitation », explique Sébastien Poncelet, directeur de Captain Farmer. Le lancement est prévu en France puis à l’international « dans un second temps ». « Notre objectif est d’être leader mondial », avance le gérant d’Agritel Michel Portier, justifiant ainsi le montage d’une « start-up interne » vouée à fonctionner « pas que sur fonds propres » dans un proche avenir.

Back

Sodiaal étend la démarche Les laitiers responsables à l’ensemble de son offre

Utilisée jusqu'ici sur certains produits Candia, «la démarche Les Laitiers responsables devient une marque à part et transverse à l’ensemble de l’offre», annonce la coopérative laitière Sodiaal, le 18 février, dans un communiqué de presse. Sodiaal prévoit de la développer sur le beurre, la crème et le fromage Entremont. L’objectif est ambitieux: «Atteindre un segment d’une taille aussi importante que le bio d’ici 2020» soit quelque 200 millions de litres par an. «Concrètement, (la marque) Les Laitiers responsables nous permet de répondre aux attentes des consommateurs en matière de produits laitiers engagés tout en rémunérant mieux nos éleveurs», assure Damien Lacombe, président de la coopérative.

Back

Élections/chambres: la CFDT «conforte sa 1ère place» chez les salariés du secteur

À l’issue des élections aux chambres d’agriculture 2019, la CFDT «conforte sa première place en agriculture» chez les salariés, a déclaré Franck Tivierge, secrétaire national de la FGA-CFDT lors d'une conférence de presse le 18 février, alors que les résultats définitifs ne sont toujours pas connus. La première place de la CFDT est revendiquée sur le cumul des deux collèges de salariés, ceux de la production agricole (3A) et ceux des services agricoles (3B). Dans le collège 3A, le syndicat arriverait second avec 24% des voix derrière la CGT (26 %), tandis que dans le collège 3B il serait premier à 41 % devant la CGC (18 %), selon les estimations du syndicat.

Back

Création d’un observatoire unique des négociations commerciales

Les services du médiateur des relations commerciales confirment à Agra presse le 18 février, la création prochaine d’un observatoire unique des négociations commerciales placé sous son égide. Grâce à cet observatoire, le médiateur devrait pouvoir dresser, en avril, un bilan des négociations commerciales en cours. Actuellement, distributeurs et transformateurs privés comme coopératifs disposent chacun de leur propre observatoire dont les enseignements livrés au grand public ont tendance à diverger. « L’objectif est d’avoir une synthèse fiable et partagée alors que jusqu’ici il est difficile de comparer les données fournies par les différents acteurs », témoigne Olivier Cunin, en charge du dossier pour la médiation.

Back

Les écologistes lancent un appel à participation citoyenne sur la Pac

«L’agriculture européenne doit-elle reposer sur quelques très grandes exploitations, ou sur de nombreuses exploitations de petite et moyenne taille? » Telle est la première question posée par les écologistes européens dans le cadre d’une participation citoyenne sur la Pac (votrepac.eu), lancée le 18 février. «La Pac, c’est 114 euros de contribution par an et par citoyen européen (hors cofinancement national, NDLR). L’idée est de leur demander ce qu’ils veulent faire de cet argent », explique Yannick Jadot, tête de liste Europe Écologie-les Verts aux élections européennes, lors d’une conférence de presse le 18 février. Parmi les sujets évoqués: la qualité de l’alimentation, les circuits d’approvisionnement, la compensation des faibles prix par des subventions…

Back

Volaille: Anvol vise une baisse de 10 points de la part d'importations d'ici 10 ans

A l'occasion d'une conférence de presse le 18 février à Paris, Anvol, la jeune interprofession de la volaille de chair, née il y a six mois, a annoncé qu'elle visait une baisse de 10 points de la part des volailles de chair importées dans la consommation française, pour passer de 33% actuellement, à 23%. Pour ce faire, la filière prévoit d'investir 2,7 milliards d'euros d'ici 2022, dont 2,4 milliards dans l'élevage (y compris accouvage). «La France avait pris du retard dans ses investissements, notamment dans l'accouvage, dans les bâtiments», a expliqué Gilles Huttepain, vice-président d'Anvol. L'objectif de «reconquête» du marché intérieur a été lancé il y a quelques années dans cette filière. Il n'a pour l'instant permis que de «stabiliser» la part des importations, a explique Gilles Huttepain.

Back

Erratum: ouverture du Salon de l'agriculture le samedi 23 février

Le Salon international de l'agriculture s'ouvrira le samedi 23 février, et non le dimanche, comme cela a été indiqué par erreur dans l'agenda de la semaine agricole.

Back

Agenda de la semaine agricole du 18/02/2019

Mardi 19 février
Lancement de la start-up Captain Farmer
Conférence de presse de Coop de France

Mercredi 20 février
Réunion sur le Feader (2nd pilier de la Pac) au ministère de l'Agriculture

Jeudi 21 février
Présentation de Corteva Agriscience
Conférence de presse du conseil viti-vinicole de FranceAgrimer
Conférence de presse du cabinet Jeantet avant le Salon
Examen en séance publique de la PPL demandant l'interdiction du glyphosate (Assemblée nationale)
Examen en séance publique de la PPL visant à lutter contre la «malbouffe» (Assemblée nationale)

Vendredi 22 février
Séminaire des ministres étrangers en charge de l’agriculture, dans le cadre du Salon de l'agriculture

Samedi 23 février
Ouverture du Salon de l'agriculture

Back

Colza contaminé par des OGM: un nouvel accord «plus satisfaisant» (syndicat)

La Coordination rurale et son association affiliée l’Organisation des producteurs de grains (OPG) jugent, dans un communiqué publié le 15 février, la nouvelle version de l’accord tripartite entre les producteurs de colza, les distributeurs de semences et la firme Bayer, « beaucoup plus satisfaisant », concernant les semences de colza contaminées par des OGM. En effet, Bayer s’engage à indemniser l’agriculteur de toute réclamation émanant de tiers contaminés, alors que «les clauses les plus déséquilibrées consistaient à dégager Bayer de toute responsabilité». La CR et l’OPG saluent «l’action de la DGAL du ministère de l’Agriculture, sans laquelle ces avancées n’auraient pas été possibles».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des contenus et des offres personnalisées, ainsi que des fonctionnalités de partage sur les réseaux sociaux. En savoir plus sur notre politique de cookies et notre charte des données personnelles