weave s’engage
sur une nouvelle voie

Découvrez la vidéo complète
Actualités
Source Agra presse
Le 15.06.2018
Back

Le président de Fedev exhorte la filière à s'unir

«Nous devons former une union sacrée» a exhorté Gilles Gauthier, président de Fedev à l'ensemble des familles professionnelles des filières viande, lors des conclusions du congrès annuel de Fedev qui s'est tenu les 14 et 15 juin. En effet, «nous sommes la risée de nos concurrents européens qui se nourrissent de nos divisions», mais aussi «des pouvoirs publics, lorsque nous arrivons chacun de notre côté, ils nous cueillent comme des pâquerettes». Ainsi, il demande à l'amont, à l'aval mais aussi à la distribution d'établir ensemble, lors d'un séminaire des présidents «un plan d'action clair et précis».

Back

Face aux vegans, le président de la Fedev (métiers de la viande) exhorte la filière à s'unir

Les changements sociétaux sont au cœur des tables rondes du 76ème congrès du syndicat aval des métiers de la viande (Fedev) qui se tient les 14 et 15 juin à Nantes. «Face aux attaques des végans, on s'est construit et armé», affirme Gilles Gauthier, président de Fedev. «Nous ne gagnerons rien à discréditer nos adversaires», témoigne Christine Roguet, coordinatrice du projet Accept. En effet, Lydie Bernard, éleveuse et vice présidente de la région Pays de la Loire, propose à la profession «de reprendre la main, pour faire comprendre à l'urbain». Témoin de la journée, Pascal Perri, économiste, enjoint les filières viande à « trouver leurs ambassadeurs ». « Vous devez élargir le cercle de vos amis, car aujourd'hui la charge de la preuve vous revient», leur a-t-il conseillé.

Back

Ceta : la Coordination rurale appelle le gouvernement à «suivre l'exemple italien»

Dans un communiqué paru le 15 juin, la Coordination Rurale (CR) «salue l’annonce courageuse du nouveau ministre italien de l’Agriculture», qui a annoncé la veille qu'il demandera au Parlement italien de ne pas ratifier le traité de libre-échange avec le Canada (Ceta). Alors que se tient une rencontre franco-italienne, la CR «espère que Giuseppe Conte parviendra à convaincre Emmanuel Macron du bien-fondé de cette décision pour laquelle la CR milite activement depuis l’adoption de ce traité par le Parlement européen en février 2017». Pour la CR, «sa non-ratification est une décision politique forte nécessaire à la sauvegarde de nos agriculteurs». Elle estime par ailleurs que « l’exception agriculturelle est une revendication de plus en plus partagée».

Back

#Lait : Sodiaal enregistre un résultat 2017 en recul à 17M€

Le groupe coopératif laitier Sodiaal annonce, dans un communiqué le 15 juin, avoir dégagé un résultat 2017 de 17 millions d'euros, contre 24 millions d'euros en 2016, « avec des impacts très contrastés selon les métiers». Le volume de lait collecté est quasi stable à 4,7 milliards de litres. «100% du résultat» est revenu aux adhérents, annonce la coopérative, «un tiers sous forme de ristourne, une tiers sous forme de placement long terme dans la coopérative et un tiers mis en réserve impartageable de façon à continuer à investir». Le prix moyen payé par Sodiaal à ses adhérents a été de 320 € les 1000 litres en 2017 pour le lait 38/32, annonce enfin le groupe.

Back

Porc : fusion des groupements Prestor et Aveltis qui deviennent Evel'up

Entamée depuis juin 2017, la fusion des groupements de producteurs de porcs Prestor et Aveltis a été entérinée le 14 juin lors d'assemblées générales extraordinaires. Les deux coopératives avaient d'abord uni leurs forces commerciales au sein du GIE Éleveurs de Porcs en France. La nouvelle coopérative prend désormais le nom d’Evel’Up. Avec 800 millions d’euros de chiffres d’affaires cumulés, 4,2 millions de porcs produits par 1000 éleveurs coopérateurs, appuyés par 800 collaborateurs d’élevage, Evel’Up se revendique comme «un leader incontesté de l’élevage de porcs en France». Cooperl reste le leader français avec 2700 éleveurs adhérents et plus de 5 millions de porcs abattus en 2015.

Back

Affaire Lactalis: Bruno Le Maire opposé à l’idée de fusion de la DGCCRF et la DGAL

Auditionné le 14 juin par la commission d’enquête parlementaire de l’Assemblée nationale dans le cadre de l’affaire Lactalis, Bruno Le Maire a détaillé les rôles de la DGCCRF et de la DGAL dans la gestion de cette crise sanitaire. Le rapporteur de la commission d'enquête s’interroge sur leur bonne articulation, et pourrait proposer de simplifier le schéma français avec la mise en place d’une seule «police de l’alimentation». Une idée à laquelle le ministre de l’Économie s’oppose fermement. «La DGCCRF fait des contrôles de conformité entre la norme et la commercialisation, rappelle-t-il. La DGAL est compétente sur la vérification de l’agrément sanitaire de l’établissement. Elles ont des métiers complémentaires, mais différents.»

Back

Ceta: Rome ne ratifiera pas l'accord, annonce son nouveau ministre de l’agriculture

« Nous ne ratifierons pas l’accord de libre-échange avec le Canada (Ceta) parce qu’il ne protège qu’une petite partie de nos AOP et de nos IGP », a annoncé le 14 juin le nouveau ministre italien de l’agriculture, Gian Marco Centinaio, dans un entretien à La Stampa. « Nous demanderons au Parlement de ne pas ratifier ce traité et d’autres similaires au Ceta. Tout ceci est prévu dans le contrat de gouvernement », conclu entre la Ligue et le Mouvement 5 étoiles, majoritaires au Parlement, a-t-il précisé.« Il ne s’agit pas seulement d’une position des souverainistes de la Ligue, mais les doutes sur cet accord sont communs à de nombreux collègues européens », a encore noté Gian Marco Centinaio, qui est membre de la Ligue.

Back

L'Autorité de la concurrence valide la reprise des plats cuisinés de FTL par Cofigeo

L'Autorité de la concurrence annonce, dans un communiqué le 14 juin, qu'elle autorise la reprise d'une partie du pôle plats cuisinés du groupe Agripole (William Saurin, Panzani, Garbit) par Cofigeo, sous réserve d'une cession de la marque Zapetti et d'un site de production. Le jour même, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a annoncé qu'il souhaite examiner le dossier et qu'il rendra son avis sous 25 jours. Cette opération fait suite au démantèlement du groupe Financière Turenne Lafayette (FTL). En octobre 2017, le tribunal de commerce de Paris avait retenu la société Cofigeo comme repreneur de plusieurs actifs du pôle plats cuisinés. Avec cette reprise, Cofigeo deviendrait le numéro un du secteur des plats cuisinés en conserve.

Back

PJL Egalim: l'accord entre le Sénat et l'Assemblée devient «excessivement compliqué»

Le rapporteur à l'Assemblée nationale du projet de loi issu des Etats généraux de l'alimentation, Jean-Baptiste Moreau, se déclare «sceptique», après l'examen du texte par les sénateurs de la commission des affaires économiques, le 13 juin. «Je ne veux pas préjuger des débats en séance publique, mais cela va être excessivement compliqué de trouver un accord», estime-t-il. Le texte étant soumis à une procédure accélérée, une commission mixte paritaire (CMP) est prévue afin de trouver un accord entre les deux chambres ; elle devrait se dérouler autour du 16 juillet. Jean-Baptiste Moreau cite trois points de blocage: la suppression des rabais/ristournes sur les phytos retirée du texte par les sénateurs, la séparation de la vente et du conseil «vidée de sa substance», tout comme la réforme du statut de la coopération.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des contenus et des offres personnalisées, ainsi que des fonctionnalités de partage sur les réseaux sociaux. En savoir plus sur notre politique de cookies et notre charte des données personnelles