My beautiful warehouse - rolling lab
Wise city & places

« My beautiful warehouse », l’entrepôt au cœur de la Smart City.

21 mars 2018

Le deuxième petit déjeuner thématique organisé par le Rolling Lab Paris&Co, en partenariat avec weave, a porté sur les dernières tendances du secteur de la logistique et ses impacts sur la ville. Trois intervenants, Christophe Poutier, Directeur Logistique chez Bazar Chic , Sonia Samadi, Directrice du développement chez Sogaris, et Nicolina Apostolova, fondatrice de la start-up Stockbooking, nous ont présenté leur éclairage sur l’évolution de la logistique urbaine.

La logistique a été révolutionnée par le e-commerce

S’il n’est plus besoin d’illustrer la place qu’a pris le e-commerce dans nos modes de consommation, l’effort d’adaptation que les logisticiens ont réalisé depuis une quinzaine d’années pour accompagner cette évolution est en revanche moins connu du grand public.

En 2000, un produit commandé en ligne était livré à J+17 en moyenne, affirme M Poutier. En 2018, les clients internautes s’attendent à l’être le surlendemain au plus tard, et en bénéficiant de prestations de plus en plus sophistiquées (produits textiles de luxe livrés « suspendus », livraison du soir, offres de retours des produits…). La réactivité de la livraison peut même avoir un impact majeur sur le chiffre d’affaire des e-commerçants, quand il s’agit par exemple de répondre immédiatement à la demande de moon boots en plein épisode neigeux (Bazar Chic a écoulé en quelques jours 98% de son stock grâce à la livraison à J+1…).

En coulisses, c’est toute la logique industrielle de la logistique qui est en plein bouleversement. Nicolina Apostolova, dont la jeune pousse propose de mieux articuler l’offre et la demande de stockage, met les consommateurs et les fournisseurs de logistique en relation. Elle explique que l’entrepôt est « une grosse machine beaucoup plus complexe qu’il y a trente ans. Il doit à la fois présenter de plus grosses capacités de stockage, des zones de préparation plus importantes, avec des distances stockage / préparation plus courtes, présenter de nombreuses certifications, être plus spécialisé, et se trouver au meilleur endroit… ».

C’est-à-dire bien souvent au plus près du client final, qui loge au cœur de la ville !

déjeuner thématique

Des entrepôts au cœur de la ville ?

Les acteurs du secteur comme les pouvoirs publics s’interrogent donc sur les modalités de ce rapprochement : les entrepôts, ces grands parallélépipèdes austères habituellement relégués aux confins des espaces habités, pourraient-ils trouver une place au cœur de nos cités ? Cette hypothèse pose des difficultés en apparence insurmontables :

  • Comment trouver une logique économique viable pour une activité à faible marge, avec des valeurs du foncier qui atteignent des sommets dans les grandes agglomérations ?
  • Comment intégrer cette activité consommatrice d’espace, a priori peu propice aux espaces verts, dans des paysages urbains dont la vocation est d’offrir une meilleure qualité de vie aux habitants ?

Pour Sonia Samadi, une partie de la réponse se trouve dans le principe de mixité des activités. Il s’agit de créer des « espaces disruptifs » capables d’héberger, en complément des activités d’entreposage, toute une gamme de services variés destinés aux habitants, par exemple des crèches, des écoles, ou même des jardins potagers.

« L’intégration de la logistique à la ville sera véritablement réussie le jour où elle deviendra invisible dans l’espace urbain », explique Mme Samadi. L’hôtel logistique de La Chapelle, en plein cœur du XVIIIème arrondissement de Paris, nous offre un bel exemple de réussite de cette ambition.

 

 

Ne ratez pas notre prochaine édition, le 13 avril prochain qui aura pour thème :

Business as usual or not ?!

Comment moderniser les transports routiers et flux visibles sans attendre le camion autonome ?

 

Inscriptions en cliquant ICI >>

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités*

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé de gestion des Clients et Prospects (CRM).

Le Responsable de traitement est la société weave, 37 rue du rocher 75008 Paris RCS Paris 802 396 085.

Elles sont destinées à l’activité marketing du groupe weave ainsi quà celle de ses filiales, à l’exclusion de tout transfert hors de l’UE. Elles sont conservées pour une durée conforme aux dispositions légales (par exemple 3 ans pour les données prospects).

Ce traitement nécessite votre consentement que vous pourrez retirer à tout moment sans que cela ne remette en cause sa licéité.

Conformément à la loi « Informatique et Libertés » et au règlement européen n°2016/679, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification ou d’effacement, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données ou de limitation du traitement. Vous pouvez également pour des raisons tenant à votre situation particulière, vous opposer au traitement de vos données et donner des directives relatives à la conservation, à l’effacement et à la communication de vos données après votre décès. Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (www.cnil.fr).

Vous pouvez exercer vos droits en nous contactant à l’adresse vosdonnees@weave.eu.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des contenus et des offres personnalisées, ainsi que des fonctionnalités de partage sur les réseaux sociaux. En savoir plus sur notre politique de cookies et notre charte des données personnelles