Reste à charge zéro

Réforme 100 % santé – RAC 0

Pour une démarche de mise en conformité sereine et stratège

 

Une réforme qui vise à augmenter le recours aux soins sur 3 postes importants de renoncement

  • Audioprothèse
    • Les ménages assumaient environ 13% des dépenses en 2016 sur ce poste de coûts avec des restes à charge en euros très élevés (1.700€ en moyenne pour deux prothèses)
  • Optique
    • Les ménages assumaient environ 23% des dépenses en 2016 sur ce poste de coûts avec des restes à charge en euros élevés (pour un équipement de correction d’une myopie modérée de 290€, 65€, soit 22%, sont à la charge du patient)
  • Dentaire
    • Les ménages assumaient environ 25% des dépenses en 2016 sur ce poste de coûts avec des restes à charge en euros parfois très importants (pour une couronne en céramique avec un coût de 550€, 195€, soit 35%, sont à la charge du patient)

Si la France reste l’un des pays de l’OCDE avec les restes à charge les moins élevés (seulement 9,8% des dépenses de santé sont à la charge des patients), elle présente néanmoins des taux de renoncement importants sur certains postes de soins avec des restes à charge élevés.

 

Un mécanisme de mise en œuvre qui repose sur 4 piliers complexes et asynchrones

 

Un calendrier de mise en œuvre qui s’étend jusqu’en 2021

La réforme est engagée, produira de premiers effets dès le 1er janvier 2019 et sa mise en œuvre s’étendra jusqu’en 2021

 

Une réforme qui implique des enjeux opérationnels et stratégiques

La plupart des chantiers classiques de mise en marché et de mise en gestion sont impactés par la mise en conformité RAC 0

  • Segmentation client et stratégie marketing (Ex : Repenser les marchés cibles et le mix garanties marketing)
  • Procédures de gestion (Ex : Modifier les tables, les paramétrages et les procédures de gestion qui se complexifient)
  • Procédures commerciales (Ex : Proposer les offres RAC 0 et non responsables en fonction des marchés cibles)
  • Argumentaires produits, IPID et devoir de conseil (Ex : Intégrer les modifications directes et indirectes induites par le RAC 0)
  • Communication client (Ex : Organiser la promotion auprès des prospects et clients des avantages RAC 0)
  • Paramétrage du SI et éditique (Ex : Intégrer les nouvelles nomenclatures, les modifications de BRSS, le contrôle des PLV au SI)
  • Conduite du changement (Ex : Former le réseau pour le conseil RAC 0 aux clients et vendre les offres responsables ou non selon les cibles et attentes)
  • Tarification (Ex : Traiter les impacts techniques importants et variables suivant le calendrier de déploiement, la typologie de contrats, les marchés cibles, à linéariser et industrialiser)
  • OAV / CRM (Ex : Faire évoluer les argumentaires et documents réglementaires DDA intégrés aux OAV)

De plus, la réforme qui repose sur des mises en conformité pluriannuelles entraine des impacts opérationnels et stratégiques à plus ou moins long terme

L’année 2019, en concentrant un grand nombre de travaux sera une année de rupture.

Il est donc indispensable d’anticiper les travaux dès 2018, en mettant à profit cette période de rodage et d’anticipation, pour se poser les questions stratégiques et tactiques, afin de cadrer les scénarios de MEC possibles et optimaux.

Nous sommes convaincus que la mise en conformité ne doit pas être appréhendée comme une contrainte juridique et opérationnelle seulement, mais aussi comme une opportunité de réflexion stratégique

  • Une mise en conformité qui nécessite des compétences métier santé transverses et vision globale (Ex : Interpréter correctement et traduire très opérationnellement les textes réglementaires)
  • Une mise en conformité dont le facteur clé de succès majeur est l’anticipation (Ex : Se laisser le temps de la réflexion stratégique et tactique, éviter un « sinistre opérationnel et commercial », …)
  • Une opportunité de réflexion stratégique (Ex : Quels impacts sur les gammes de produits, sur la démarche commerciale et sur la politique de services)
  • Un sujet de positionnement tactique vis-à-vis de la concurrence (Ex : Quel scénario choisir : MEC à minima / MEC et transparence totales ? Sortie du contrat responsable ? …)

 

Nos atouts pour vous accompagner

En combinant les compétences, les expertises et les retours d’expérience de 3 cabinets (Actuaris, Joxa et Weave), nous avons conçu une méthodologie de mise en conformité RAC 0, pour vous permettre de cartographier les impacts de la MEC dans votre stratégie et votre organisation, de construire des scénarios et de choisir votre feuille de route de mise en conformité

Pascal COMPET / Assoscié Weave Insure & Care / pascalcompet@weave.eu / 0689399305

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des contenus et des offres personnalisées, ainsi que des fonctionnalités de partage sur les réseaux sociaux. En savoir plus sur notre politique de cookies et notre charte des données personnelles