Croissance verte

Peut-on imaginer un monde sans chocolat ?

8 février 2018

Le chocolat pourrait disparaître d’ici 30 ans ?

Selon une étude très sérieuse de la National Oceanic and Atmospheric Administration, agence américaine de surveillance et de contrôle des océans et de l’atmosphère, la culture du cacao est menacée par une élévation moyenne de 2 degrés des températures à la surface de la Terre d’ici 2050.

Cette information, reprise par Business Insider en décembre 2017, a eu l’effet d’un coup de tonnerre !

Les cacaoyers principalement cultivés dans les régions équatoriales ont besoin d’une température et d’une humidité élevées ainsi que des pluies abondantes. Plus de la moitié de la production mondiale de chocolat provient de 2 pays : la Côte d’Ivoire et le Ghana.

Le réchauffement climatique aura non seulement pour effet de réduire l’humidité présente dans les sols mais également celui de faire générer par la plante une toxine nocive à son développement.

 

Quelles solutions mettre en œuvre ?

  • La première solution envisagée serait de déplacer les cultures à 300m d’altitude. Au-delà des difficultés que cela soulève pour les producteurs, une partie importante de ces régions sont actuellement protégées pour le développement d’espèces menacées.
  • La seconde solution réside dans la recherche génomique visant modifier l’ADN de la plante pour lui permettre de s’adapter à ces nouvelles conditions. De récents travaux menés à l’université américaine UC Berkeley teste une nouvelle technologie prometteuse appelée CRISPR permettant de modifier de petites séquences d’ADN.

Ces recherches, précédemment utilisées pour réduire les coûts de production et augmenter la fiabilité des cultures, pourraient désormais permettre aux plantes de mieux résister aux effets du réchauffement climatique.

Le groupe Mars a parallèlement investi 1 milliard de dollars dans un projet appelé « Sustainability in a Generation » visant à réduire de 60% l’empreinte carbone de ses activités d’ici 2050. Le temps presse,

video chocolat

« Tous les indicateurs montrent que nous pourrions être confrontés à un déficit annuel de chocolat atteignant 100 000 tonnes dans les années à venir », alerte Doug Hawkins selon une étude intitulé « Destruction by Chocolate ».

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités*

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé de gestion des Clients et Prospects (CRM).

Le Responsable de traitement est la société weave, 37 rue du rocher 75008 Paris RCS Paris 802 396 085.

Elles sont destinées à l’activité marketing du groupe weave ainsi quà celle de ses filiales, à l’exclusion de tout transfert hors de l’UE. Elles sont conservées pour une durée conforme aux dispositions légales (par exemple 3 ans pour les données prospects).

Ce traitement nécessite votre consentement que vous pourrez retirer à tout moment sans que cela ne remette en cause sa licéité.

Conformément à la loi « Informatique et Libertés » et au règlement européen n°2016/679, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification ou d’effacement, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données ou de limitation du traitement. Vous pouvez également pour des raisons tenant à votre situation particulière, vous opposer au traitement de vos données et donner des directives relatives à la conservation, à l’effacement et à la communication de vos données après votre décès. Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (www.cnil.fr).

Vous pouvez exercer vos droits en nous contactant à l’adresse vosdonnees@weave.eu.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des contenus et des offres personnalisées, ainsi que des fonctionnalités de partage sur les réseaux sociaux. En savoir plus sur notre politique de cookies et notre charte des données personnelles