Croissance verte

Une “super vache” pour lutter contre la famine en Afrique ?

16 février 2018

En ce début d’année 2018, Bill Gates, via sa fondation, a choisi d’investir 33 millions d’euros dans l’Alliance mondiale pour les médicaments destinés au bétail, ou GALVmed (Global Alliance for Livestock Veterinary Medicines), une ONG basée à Edimbourg en Écosse, et qui effectue des recherches sur la vaccination du bétail et la génétique.

A travers cet investissement, le milliardaire américain souhaite soutenir les chercheurs dans la création d’une « super vache » qui produirait autant de lait qu’une vache laitière européenne et qui serait capable de résister au réchauffement climatique et aux chaleurs africaines notamment.

A titre d’exemple, lorsqu’une vache européenne produit en moyenne 20L de lait par jour, une vache africaine n’en produit même pas 2L. Ce projet semble donc être une opportunité pour les populations exposées à la famine et à la malnutrition. Cependant, aucune précision n’a encore été apportée sur la manière dont cette vache verrait le jour (insémination artificielle ou non), ni sur des éléments de planning.

Cette démarche visant à lutter contre la famine en Afrique doit faire face à de vives critiques qui émergent du monde de l’environnement.

En effet, elle semble aller à l’encontre de la tendance visant à réduire notre consommation de viande et donc à élever un nombre réduit de vaches, dans le but de lutter contre le réchauffement climatique, ainsi que la crainte de certains à l’encontre des OGM.

Cette super-vache ne serait toutefois pas précurseur dans le milieu des vaches OGM. Des travaux ont été menés en Argentine pour créer une vache capable de produire du lait maternel (humain), et des chercheurs chinois ont créé une vache capable de résister à la tuberculose.

Les seuls animaux OGM commercialisés, à ce jour, sont des saumons canadiens, modifiés pour grandir deux fois plus vite. Ils sont cependant toujours interdits en Europe.

A noter que Bill Gates n’est pas à son coup d’essai, puisqu’en 2017, il a investi dans la conception de viande artificielle, aux côtés de Richard Branson (Virgin) et Jack Welch (General Motors).

 

Nous pouvons nous féliciter de l’engagement de Bill et Melinda Gates  contre la faim dans le monde et de l’éradication de certaines maladies, mais le sujet des OGM reste un point sensible ou chacun en fonction de ses besoins y voit un formidable avantage ou un risque à venir.

Pour accompagner cet article et comprendre les raisons, les besoins, les risques, voici quelques sources traitant du sujet :

Une vache modifiée pour produire du lait humain

Les OGM, arme de l’autonomie pour l’Inde

Bill Gates investit dans la vache de demain

GALVmed: Home

Les OGM peuvent-ils nourrir le monde ?

Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique

Fondation Bill & Melinda Gates

 

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités*

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé de gestion des Clients et Prospects (CRM).

Le Responsable de traitement est la société weave, 37 rue du rocher 75008 Paris RCS Paris 802 396 085.

Elles sont destinées à l’activité marketing du groupe weave ainsi quà celle de ses filiales, à l’exclusion de tout transfert hors de l’UE. Elles sont conservées pour une durée conforme aux dispositions légales (par exemple 3 ans pour les données prospects).

Ce traitement nécessite votre consentement que vous pourrez retirer à tout moment sans que cela ne remette en cause sa licéité.

Conformément à la loi « Informatique et Libertés » et au règlement européen n°2016/679, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification ou d’effacement, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données ou de limitation du traitement. Vous pouvez également pour des raisons tenant à votre situation particulière, vous opposer au traitement de vos données et donner des directives relatives à la conservation, à l’effacement et à la communication de vos données après votre décès. Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (www.cnil.fr).

Vous pouvez exercer vos droits en nous contactant à l’adresse vosdonnees@weave.eu.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des contenus et des offres personnalisées, ainsi que des fonctionnalités de partage sur les réseaux sociaux. En savoir plus sur notre politique de cookies et notre charte des données personnelles