pétroliers
Industrie 4.0

Transformation du comportement des acteurs pétroliers

4 juillet 2013

Services énergétiques et multi-énergie : un levier de transformation pour les acteurs pétroliers ?

Raréfaction des hydrocarbures conventionnels et émergence d’énergies nouvelles complémentaires, hausse de la demande, tensions sur les approvisionnements et les prix, inégalités face à l’accès à l’énergie, lutte contre le réchauffement climatique et efficacité énergétique… Les enjeux auxquels font face les énergéticiens sont multiples et le Groupe TOTAL n’échappe pas à cette nouvelle donne énergétique.

A l’occasion du weave’nergie club, weave recevait Stéphane Lagrue, Directeur Services Energétiques et Multi-énergies de la Branche Marketing & Services du Groupe TOTAL.

 

En deux mots :

Crée en 1924 sous le nom de Compagnie française des pétroles (CFP) et bénéficiant des rapprochements avec Petrofina et Elf Aquitaine en 1999 et 2000, TOTAL s’est imposé comme 5ème groupe pétrolier intégré international, faisant partie du cercle des « supermajors », avec 200 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2012, 96 000 salariés et une présence dans plus de 130 pays. Aujourd’hui, l’entreprise présidée par C. de Margerie se prépare aux enjeux énergétiques de demain que sont entre autres, la hausse du prix de l’énergie, la maîtrise des risques et le développement des énergies nouvelles complémentaires.

Nouveaux business model:

Cette transition vers un nouveau business model passe notamment par le renforcement des investissements amont, l’adaptation de l’outil de raffinage aux marchés et le développement de filières à potentiel (solaire photovoltaïque, biomasse…). Historiquement centré sur les produits pétroliers et gaziers, le Groupe adapte ainsi son offre pour la rendre plus innovante, plus diversifiée et plus durable.

Dans cette dynamique, TOTAL se positionne désormais comme un fournisseur multi-énergies à part entière. Quelle stratégie a-t-il adoptée pour élargir progressivement sa gamme de produits et services ? Quels sont les axes de croissance identifiés ? Le Groupe peut-il être réellement compétitif sur ces nouveaux segments d’activités face aux opérateurs historiques ou alternatifs ?

Au-delà d’une diversification du bouquet énergétique proposé à ses clients, le Groupe TOTAL mise également sur le développement des services liés à l’amélioration de l’efficacité énergétique. Maîtriser les consommations, diminuer les pertes et optimiser les rendements sont en effet autant de problématiques structurantes pour consommer mieux et moins. N’est-il pas paradoxal pour un leader de l’énergie, de prôner une réduction de la demande et de miser sur le marché de la sobriété énergétique ?

Stéphane Lagrue, invité d’honneur du weave’nergie club, répond à ces interrogations:

Quelle est votre perception du contexte actuel et des éventuelles évolutions à venir ? Comment vont évoluer les principaux drivers du marché ?

Le développement des services énergétiques est une tendance forte (notamment en Europe) encouragée entre autres par une sensibilité accrue des clients aux problématiques environnementales, par une hausse des prix de l’électricité et du pétrole et également par un cadre réglementaire incitatif (directive sur l’efficacité énergétique d’octobre 2012, CEE en France, RT 2012…). C’est donc dans un contexte énergétique en forte mutation, et à l’instar d’autres énergéticiens, que TOTAL a progressivement fait évoluer son offre de produits et services. 

Quel est le positionnement de TOTAL par rapport aux opérateurs historiques? Comment vous distinguez vous de ces acteurs ?

S’il peut sembler paradoxal qu’un producteur et fournisseur d’énergies encourage le « consommer moins et mieux », le marché de la sobriété fait pourtant bel et bien partie du mix énergétique de demain. Nous avons donc choisi, pour se positionner comme un acteur crédible sur ce marché en pleine croissance (4% en 2012, 5% en 2013), de développer des offres à caractère multi-énergie. Ainsi nous proposons notamment sur les marchés émergents des offres hybrides (ex. : solaire /diesel) co-construites avec SunPower (filiale à 66% du Groupe), qui peuvent être des solutions rentables compte tenu du prix du diesel et/ou de la déficience des réseaux. D’autre part, le Groupe commercialise des services d’amélioration de la performance énergétique à l’attention de ses clients  B2B et B2C afin de réduire leurs factures.

 Quels efforts ont été déployés par TOTAL pour se positionner comme un acteur crédible (R&D, partenariats) ? Quelle pourrait être la pertinence de développer des partenariats avec des spécialistes du bâtiment ou encore des fabricants d’équipements électroniques ?

Pour répondre à ce nouveau métier qui peut paraître éloigné de son cœur de compétences, TOTAL a initié une stratégie de partenariats : une alliance avec le constructeur Peugeot pour concevoir une voiture

 hybride, essence électrique (49g/km de

CO2) ; une Joint-Venture en Allemagne avec un partenaire local pour la mise en place de Systèmes de Management de l’Energie (SME) destinés aux industriels, une collaboration avec Schneider Electric pour développer des solutions électroniques innovantes… Ces projets exploratoires permettent dans la continuité du patrimoine d’affaires du Groupe, de définir un nouveau modèle d’affaires et d’actionner ainsi d’autres leviers de croissance.

Quels principaux freins identifiez-vous à l’heure actuelle, limitant l’essor des services énergétiques et des énergies vertes ?

Des contraintes principalement liées à la maturité des technologies et au financement des offres (persistance de subventions massives) limitent néanmoins cette transformation qui suit une logique avant tout tendancielle et pragmatique.

Organisé par notre cabinet, le weave’nergie club est un cercle d’échanges prospectifs se réunissant chaque trimestre, autour de problématiques énergétiques innovantes.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités*

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé de gestion des Clients et Prospects (CRM).

Le Responsable de traitement est la société weave, 37 rue du rocher 75008 Paris RCS Paris 802 396 085.

Elles sont destinées à l’activité marketing du groupe weave ainsi quà celle de ses filiales, à l’exclusion de tout transfert hors de l’UE. Elles sont conservées pour une durée conforme aux dispositions légales (par exemple 3 ans pour les données prospects).

Ce traitement nécessite votre consentement que vous pourrez retirer à tout moment sans que cela ne remette en cause sa licéité.

Conformément à la loi « Informatique et Libertés » et au règlement européen n°2016/679, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification ou d’effacement, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données ou de limitation du traitement. Vous pouvez également pour des raisons tenant à votre situation particulière, vous opposer au traitement de vos données et donner des directives relatives à la conservation, à l’effacement et à la communication de vos données après votre décès. Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (www.cnil.fr).

Vous pouvez exercer vos droits en nous contactant à l’adresse vosdonnees@weave.eu.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des contenus et des offres personnalisées, ainsi que des fonctionnalités de partage sur les réseaux sociaux. En savoir plus sur notre politique de cookies et notre charte des données personnelles